Accueil > Thèmes > Les alliés dans la guerre

Les alliés dans la guerre

Couleur: 
#814322

Dramatic parachute drops

In the night of 18 July 1944, two parachute drops were expected, one by the British SAS and the other by the resistance fighters of the Maquis Camille. Setting out from England, two aircraft, one American, the other British, arrived over the drop zone codenamed Peinture at the same time. Dropping from the same altitude, they collided with each other. One of the two aircraft had time to drop part of its load, but both aircraft caught fire and crashed. The aircrews, all reservist volunteers, were killed. There were 15 fatalities.

Anglais

Dramatiques parachutages

Dans la nuit du 18 juillet 1944, deux parachutages sont attendus, l’un par les Anglais S.A.S. et l’autre par les résistants du maquis Camille. Partis d’Angleterre, deux avions arrivent au dessus du terrain "Peinture" à la même heure. Parachutant à la même altitude, ils se percutent. Les équipages sont tués, il y a 15 morts. La grande fréquence des parachutages dans le Morvan à ce moment, le manque de coordination entre les services alliés et une terrible fatalité expliquent ce drame de Mazignien.

Français

British bomber accident

In the night of 14 to 15 February 1943, a British bomber returning from a sortie over Milan (Italy) crashed in the forest only a few kilometres from Saint-Brisson.

Anglais

Accident d’un bombardier anglais

Dans la nuit du 14 au 15 février 1943, un bombardier anglais au retour d’une mission sur Milan (Italie) s’écrase dans la forêt située à quelques kilomètres de Saint-Brisson. Quatre aviateurs parviennent à sauter en parachute, mais seuls deux membres de l’équipage, le pilote néo-zélandais John Whyte et le mécanicien anglais Stanley Eyre survivent à l’accident. Ils sont alors pris en charge par des habitants, puis par des moines de l’abbaye de la Pierre-qui-Vire (Saint-Léger-Vauban).

Français

The open-air cathedral

During the summer of 1944, the Morvan held a strategic role in the liberation of the country and became one of the nerve centres of the French Resistance. The organised, armed maquis were supported in certain sectors by the SAS, the British Special Forces, who parachuted into the Morvan.

Anglais

Cimetière franco-britannique

Au cours de l’été 1944, le Morvan occupe un rôle stratégique dans la libération du territoire et devient l’un des hauts lieux de la Résistance française. Les maquis organisés et armés sont alors soutenus dans certains secteurs par les S.A.S., des forces spéciales britanniques, parachutées sur le Morvan. Au cours de ces combats, hommes et femmes, français et étrangers, engagés dans cette lutte contre le nazisme et Vichy, doivent faire face à la mort.

Français